Les aléas d’elles 
Prémisses de la nouvelle création 2015/2016
Less is more 






Studio Le Regard du Cygne  21 novembre 2014
Signes d'automne "Les sauvages"



Autour d’un élément réinterprété de l’œuvre «  Incomplete open cube » de Sol Lewitt, deux personnages apparaissent et disparaissent, démultipliant les lignes, les plans et les points de vues ; Chaque pas, de solo en duo, autour de cet espace structuré, croise l’infini.
Suggérer, retenir, crier ce qui ne peut être dit.
Effacer le temps car il est impossible de l’assumer.
Traverser l’espace sans être aspiré par le vide.
Glisser entre l’endroit et l’envers des choses



Chorégraphe et interprètes :Véronique Frélaut et  Karine Poiret
Musique : Montage avec David Lang / John Cage et Taylor Deuprée   
Durée: 18 minutes
Scénographie : Bernard Billa 
Regard extérieur : Christine Gérard  














Karine Poiret vit au Foyer de vie La Garenne du Val à Mériel. Elle rencontre la danse dès son plus jeune âge et montre un réel plaisir de danser. Elle traverse la technique classique, jazz, orientale avec laquelle elle participe au festival Futur Composé de 2010. Avec « l’Atelier du Peut être » espace privilégié et atelier de recherche chorégraphique créé par Véronique Frélaut au Foyer de vie, depuis 10 ans, elle y retrouve de la confiance. Elle aime s’évader dans cet univers poétique partagé et rassurant. Grâce à la danse, la fragilité de Karine, se libère. Chaque pas efface le temps pour suggérer, fuir, s'adresser, retenir, rencontrer, interroger..

Sa qualité de mouvement, sa présence, fait d’elle une interprète indispensable. Elle participe ainsi aux créations chorégraphiques de la compagnie depuis 2007.


Les Arpenteurs : septembre 2014

Beuys Beuys ! Voyage d’un lièvre au pays des origines : 2013.
Au bout du fil : 2013
Sous l’écorce des pierres : 2011
Parcours poétique et inattendu in situ: 2009
Lignes de Fuite  2007.